Black hat SEO: ces techniques qui vous banniront de Google

black hat SEO

Référencer naturellement son site sur Google est un long chemin à travers lequel il faut s'armer de patience, de ressources et de régularité, si bien que certains décident parfois d'emprunter des raccourcis. Mais ne vous y méprenez pas, Google voit tout. Google sait tout. Alors il vaut mieux rester son ami et ne pas basculer du côté obscur du black hat SEO. On vous explique pourquoi.

Le black hat SEO, c'est quoi ?

Le black hat SEO caractérise un ensemble de pratiques qualifiées de malhonnêtes visant à faire remonter un site web dans les résultats des moteurs de recherche. Concrètement, le black hat SEO regroupe toutes les actions pouvant contribuer à optimiser la visibilité d'un site web sans pour autant créer la moindre valeur pour l'internaute.

Allant à l'encontre des directives de Google sans se préoccuper du besoin de l'internaute, ces pratiques sont un motif de bannissement des moteurs de recherche.

En opposition, les bonnes pratiques de SEO telles que l'optimisation d'un titre, l'optimisation de la vitesse de chargement ou de votre contenu, ont elles un impact positif direct sur l'expérience des utilisateurs.

Pour résumer : 

  • Le black hat SEO ne crée aucune valeur pour l'internaute mais peut faire gagner en visibilité
  • Le "bon" SEO se concentre sur les besoins de l'internaute et fait gagner en visibilité

Pourquoi faut-il se méfier du black hat SEO ?

Le black hat SEO peut faire bannir votre site web de tous les moteurs de recherche. Même s'il peut apporter des résultats rapides à court terme, Google finit très souvent par détecter les techniques malhonnêtes et n'a aucun scrupule à les pénaliser.

Évitez donc le black hat SEO à tout prix, à moins que la survie de votre entreprise ne fasse pas partie de vos objectifs d'affaires. En effet, en 2020 plus que jamais, le trafic naturel garantit un apport significatif de leads qualifiés. Et pour certaines industries comme la vente en ligne, un bannissement des moteurs de recherche peut purement et simplement précipiter la faillite d'une entreprise.

Vous le verrez, même les plus grandes entreprises ont parfois eu recours à des techniques de black hat SEO.

Quelques exemples courants de black hat SEO

L'accumulation de mots-clés

Selon Google,

"L'accumulation de mots clés est une pratique qui consiste à inonder une page Web de mots clés ou de nombres dans le but de manipuler le classement d'un site dans les résultats de recherche Google. Bien souvent, ces mots clés apparaissent dans une liste ou un groupe, ou hors contexte (pas sous la forme de texte naturel)."

Voici un exemple évident que Google met en avant :

 

black hat seo techniques

 

Inutile de vous montrer pourquoi l'expérience utilisateur en prend un coup. Cette technique de black hat SEO aussi appelée bourrage de mot-clé est l'une des plus anciennes, mais continue malgré tout à être largement présente sur le net.

Comment bien faire ? 

Selon les bonnes pratiques de rédaction web, la densité du mot-clé principal de votre page devrait se situer entre 0.5% et 1.5%. Cela signifie que pour un texte de 600 mots, votre mot-clé principal devrait idéalement apparaître au moins 3 fois et si possible à des emplacements importants, comme le titre, le premier paragraphe, ou un sous-titre.

Surtout, pour optimiser vos chances de voir votre contenu remonter dans Google, votre mot-clé star devrait être accompagné de toute une équipe de mots communément associés à sa sémantique.

Le contenu dissimulé ou cloaking

Le contenu dissimulé, communément appelé "cloaking" en SEO consiste à proposer un contenu différent aux internautes de celui qui est visible par les moteurs de recherche.

Cette technique de black hat SEO est souvent utilisée par les sites web de spam. Par exemple, un site proposant des jeux d'argent douteux ne voulant pas se risquer d'écrire de contenu sur son activité pourrait optimiser son site autour des jeux de société pour attirer des utilisateurs "innocents". Une fois ce trafic récupérer, il lui suffirait d'inclure quelques vidéos dans son contenu afin d'attirer une partie de ses visiteurs vers son activité douteuse.

Exemple de contenu dissimulé : Spotify

En 2016, un internaute avait repéré un cas de cloaking de Spotify. La plateforme proposait en effet deux versions différente d'une même page à ses internautes et aux moteurs de recherche.

Dans la première image, nous voyons la page qui était proposée aux internautes, dans laquelle l'écoute n'est pas si "gratuite" puisqu'ils devaient s'inscrire :

 

black hat SEO

 

Or, voici la version qui était indexée dans le cache de Google :

 

black hat seo definition

 

Le contenu trompeur ou dupliqué

Le contenu dupliqué est une technique encore très répandue pour optimiser la visibilité d'un site web. Cette technique de black hat SEO ne demande aucune aptitude poussée en informatique, si ce n'est la maîtrise du CTRL+C / CTRL+V. Google fait tout son possible pour stopper les "plagieurs" en série, même si une large majorité s'arrange pour copier juste ce qu'il faut de votre contenu pour passer entre les mailles du filet.

Le contenu trompeur lui, se rapproche du contenu dissimulé.

Le principe est simple : une fois qu'une page s'affiche dans Google pour un terme particulier, l'auteur modifie complètement le contenu de la page en question tout en gardant le même titre SEO et la même méta description. Les internautes sont alors trompés, au même titre que Google. 

Exemple de contenu trompeur : Groupon

 

black hat seo exemple

 

En 2011, Groupon fut accusé de tromper les internautes par un partenaire pour lequel il faisait une promotion temporaire dans les publicités Google. L'annonce attirait tellement de trafic que même après expiration de la promotion, Groupon décida de la garder comme source de trafic et changea entièrement le contenu de sa page d'atterrissage. Cet exemple traite de référencement payant, mais le principe reste exactement le même pour le SEO. Résultat : un procès.

Autres techniques de black hat SEO à éviter

  • Payer pour des liens non pertinents
  • Laisser des commentaires négatifs chez tous ses concurrents
  • Abuser des données structurées (noter soi-même toutes pages)
  • Utiliser les sections commentaires des blogs pour créer des liens entrants
  • Cacher du texte optimisé de la même couleur que le thème du site web
  • Créer des redirections trompeuses

Conclusion

Comme on dit parfois, le SEO est marathon et non un sprint.
Aussi tentants ses résultats à court terme puissent-ils paraître, n'utilisez pas de techniques black SEO si vous comptez bâtir un actif web durable. Le principe-même du référencement naturel tient dans son nom : il doit se faire naturellement. Concentrez donc vos efforts dans la création d'un contenu pertinent pour votre cible et l'optimisation des performances de votre sites web. Il faut rester patient et appliqué, certes, mais vous y serez largement plus gagnants à long terme.

 

Ce contenu vous a plu?
[Total: 6 Moyenne: 5]