Outils de suivi SEO: comment visualiser vos performances? [Défi SEO - Jour 10]

outils de suivi SEO

L'avantage du référencement naturel, c'est que vous avez accès à une quantité presque infinie de données. Vous savez exactement combien de personnes vous atteignez, avec quels contenus, comment vous parvenez à les retenir, etc.

Mais cet avantage peut vite se transformer en casse-tête si vous n'êtes pas en mesure de trier ces données et de les visualiser de façon compréhensible. Pour tirer un maximum de valeur de ces données et vous concentrer sur l'essentiel, vous aurez donc besoin d'outils de suivi SEO et de rapports de visualisation.

Après avoir configuré vos différents outils de suivi SEO comme Google Analytics et y avoir ajouté des objectifs, nous terminons cette deuxième semaine du défi SEO 30 jours par l'installation de vos outils de visualisation :

 

outils de suivi seo rapports

 

Dans cet article, nous verrons :

  • comment savoir quelles données traquer
  • comment définir les outils de suivi et de visualisation dont vous avez besoin
  • les différents cas de figure et outils de centralisation disponibles

C'est parti !

Identifier les données que vous voulez traquer

Si nous commençons avec cette question, c'est parce que vos besoins en données détermineront les différents outils et connecteurs que vous devrez utiliser.

Mais revenons à la première question qui est : que voulez-vous traquer?

Pour répondre à cette question, nous vous conseillons de reprendre vos objectifs SEO ou de les définir si ce n'est pas déjà fait.

Vous pouvez ensuite vous concentrer sur la partie de droite de votre tableau des objectifs, les résultats :

 

stratégie SEO digitad

 

Vous devez ensuite traduire ces objectifs en données à suivre. Par exemple, pour mesurer les résultats de l'exemple simplifié ci-dessus, vous auriez besoin de suivre et visualiser des données comme :

  • l'évolution du nombre d'impressions dans les pages Google
  • l'évolution du taux de clic sur vos liens naturels
  • l'évolution du nombre de visiteurs organiques
  • l'évolution du comportement de vos utilisateurs (taux de rebond, pages par session, etc.)
  • l'évolution du nombre de conversions réalisées grâce au trafic naturel

En fonction de l'amplitude de votre stratégie SEO, vous pourriez aussi avoir besoin de suivre l'évolution de :

  • votre positionnement et votre trafic naturel généré pour chacun de vos mots-clés
  • votre visibilité sur Google comparativement à celle de vos concurrents directs
  • votre SEO hors site (nouveaux backlinks / backlinks perdus)
  • vos opportunités de création de backlinks

Votre première tâche consiste donc à vous demander de quelle quantité de données vous avez besoin pour suivre correctement l'efficacité de votre stratégie SEO à travers le temps.

Par exemple :

Si vous êtes une jeune TPE qui souhaite effectuer ses premiers pas en référencement naturel avec une stratégie de SEO locale, les indicateurs à suivre seront classiques (comme les 5 premiers points listés). En opposition, si votre entreprise souhaite se positionner sur des milliers de mots-clés à l'échelle internationale, vos besoins en données seront de facto plus importants. Tout dépend de vos objectifs SEO.

Identifier les sources des données que vous voulez traquer

Une fois que vous avez cadré vos besoins en données SEO, la prochaine étape consiste à remonter à la source de la donnée. Cela vous permettra ensuite de savoir de quel outil et connecteur vous aurez besoin.

Reprenons notre premier exemple et ajoutons les sources associées à chaque donnée en couleur :

  • l'évolution du nombre d'impressions dans les pages Google (Google Search Console)
  • l'évolution du taux de clic sur vos liens naturels (Google Analytics/Google Search Console)
  • l'évolution du nombre de visiteurs organiques (Google Analytics)
  • l'évolution du comportement de vos utilisateurs (Google Analytics)
  • l'évolution du nombre de conversions réalisées grâce au trafic naturel (Google Analytics/Tag Manager)

Dans cet exemple de besoins classiques, les sources de données font toutes parties de la suite Google. Dans vos outils de suivi SEO Google, vous pouvez même déjà accéder à ces rapports de suivi :

 

créer objectif google analytics
exemple de tableau de suivi des conversions dans Analytics

 

Continuons avec le deuxième exemple de données SEO plus poussées et ajoutons les sources associées (cela dépendra de l'outil SEO que vous utilisez) :

  • votre positionnement et votre trafic naturel généré pour chacun de vos mots-clés (SEMRush)
  • votre visibilité sur Google comparativement à celle de vos concurrents directs (SEMRush)
  • votre SEO hors site (Ahrefs / SEMRush )
  • vos opportunités de création de backlinks (SEMrush)

Vous voyez à présent que pour des besoins plus poussés, vous sources commencent à varier entre la suite Google et les outils spécialisés tels que SEMRush, Moz, ou Ahrefs.

Définir de quels outils de centralisation et de visualisation vous avez besoin

Il existe différents outils avec différents rôles.

  • Les outils de sources, qui extraient les données
  • Les outils de centralisation de données, qui connectent les différentes sources vers un outil de visualisation
  • Les outils de visualisation, qui reçoivent et organisent les données (certains peuvent également remplir la fonction de centralisation)

C'est le principe qu'illustre ce tableau :

 

outils de suivi seo rapports

 

Voici les différents cas de figure :

Cas 1 :  vous souhaitez suivre des données SEO classiques comprises dans la suite Google

Si vous avec accès à toutes les données importantes pour votre stratégie SEO avec les outils de la suite Google (Analytics et Search Console), vous pourrez vous servir de Google Data Studio, l'outil de visualisation des données gratuit de Google.

Dans ce cas-là, vous n'aurez pas besoin d'outil de centralisation des données, car Google Data Studio peut se connecter automatiquement à vos outils Google.

Cas 2 :  vous souhaitez suivre des données de sources multiples et utiliser Data Studio

Pour collecter des données de sources Google et de sources externes à Google comme SEMRush et toutes les intégrer à Data Studio, vous aurez besoin d'utiliser un connecteur comme Supermetrics.

Si le SEO n'est pas le seul canal de marketing numérique que vous travaillez, Supermetrics peut également connecter toute une liste d'outils de marketing comme Hubspot, MailChimp ou LinkedIn Ads.

Cas 3 :  vous souhaitez suivre des données de sources multiples dans un outil intégré

Certains outils comme Tableau ou Databox remplissent les fonctions de centralisation des données ainsi que de création de rapport visuels. Le choix entre un outil intégré et le passage par un outil de centralisation se décide au cas par cas selon vos besoins (nombres de sources, disponibilité de la source dans l'outil, prix).

Exemple de rapport SEO dans Data Studio

Si vous décidez d'opter Pour Google Data Studio, vous arriverez alors face à un menu depuis lequel vous pouvez connecter vos premières sources et créer vos premiers rapports :

 

google data studio seo

 

Commencez par ajouter vos sources de données depuis le menu "Sources de données" en cliquant sur "Créer" :

 

outils de suivi SEO

 

Vous n'avez ensuite plus qu'à sélectionner l'outil de suivi SEO qui vous intéresse et à sélectionner le compte à associer.

Vous pouvez ensuite vous rendre dans la page de création des rapports et sélectionner les sources que vous avez ajoutées. En fonction de la source utilisée, Google Data Studio vous proposera des listes déroulantes de toutes les données que vous pouvez ajouter à votre rapport. Vous pourrez choisir les types d'affichage (nombres, diagrammes, graphiques, etc.) ainsi que les périodes temporelles à afficher.

 

comment configurer data studio?

 

Afin de saisir l'essentiel des performances de votre stratégie SEO, nous vous recommandons d'organiser votre rapport SEO en fonction de votre entonnoir marketing, en suivant la logique suivante :

  • Comment parvenez-vous à attirer du trafic? (visibilité)
  • Comment se comporte ce trafic naturel une fois sur votre site web? (évaluation et considération)
  • Ces utilisateurs effectuent-ils les actions et objectifs espérés? (conversion)

Pour les indicateurs de visibilité, vous utiliserez des données comme le nombre de visiteurs ou le nombre de nouvelles sessions.

Pour les indicateurs de comportement de votre audience, vous vous pencherez sur des données telles que la durée de consultation de vos pages et votre taux de rebond.

Pour les indicateurs de "bas d'entonnoir", vous pourrez choisir d'afficher les données comme les nouvelles conversions et votre taux de conversion.

Attention : lorsque vous sélectionnez vos données, n'oubliez pas d'ajouter le filtre "trafic naturel" ou "trafic généré par les résultats naturels".

Voici un exemple de rapport SEO que nous avions créé avec Data Studio :

 

exemple d'outils de reporting d'une agence web montreal

 

Vous y voyez plus clair?

C'est ainsi que s'achève la deuxième semaine du défi SEO 30 jours!

Évaluer vos besoins, sélectionner les outils, trier les données et organiser le tout dans un rapport clair : telles seront vos missions si vous souhaitez faire de vos outils de suivi SEO une arme d'efficacité durable. En centralisant les informations clés au même endroit, ces tableaux en apparence simple vous permettront ni plus ni moins de prendre les bonnes décisions tout en gagnant un temps précieux.

La prochaine semaine du défi SEO portera sur la solidification de vos fondations. Restez connectés!

 

Ce contenu vous a plu?
[Total: 1 Moyenne: 5]